jeudi 18 septembre 2014

réduire ses déchets dans la salle de bain

Je vous propose ici ce que nous avons mis en place dans notre salle de bain pour réduire nos déchets :

Alors prêt ?



ne pas se laisser envahir par des produits inutiles

N'avez vous jamais ramené à la maison un échantillon gratuit, un produit trouvé dans un hôtel, achetez une crème qui vous fera des jambes sublimes (par ce que la pub le dit ) ... Ne dîtes pas non, je ne vous croirais pas. Tout simplement parce que je l'ai fait moi-même.

Ces produits se retrouve alors stockés, inutilisés, gaspillés. L'une des premières choses que j'ai donc fait dans ma salle de bain a été un tri draconien en 2 piles :

- les produits que j'utilise tous les jours ou au moins dans le mois (et là je me suis rendu compte qu'il n'y en avait pas beaucoup) : produits de douche, dentifrice et brosse à dents, brosse à cheveux, soins hydratants (mains et pieds, corps, visage, stick à lèvre), maquillage, décolorant, rasoir et crème à raser (satanés poils !!), déo, produits pour nettoyer mes lunettes ... des protections hygiéniques, tampons de toutes tailles, des protèges slips.

- des produits que j'utilise peu ou pas et donc périmés : j'ai trouvé ainsi 2 flacons de  crèmes hydratantes pour donner un hâle à mes jambes, des soins pour les cheveux (entretien de coloration, shampoing ravivant ma couleur, baume démêlant, soin des pointes ...), 2 brosses à cheveux, des barrettes et élastiques (j'ai les cheveux courts), 4 flacons de vernis, 3 bouteilles de parfum, des soins émollient pour les ongles, de quoi faire une french manucure, du maquillage inutilisé, ... des quantités de produits jetables (lingettes démaquillantes, toilettes intimes ...)

Le second tas, vous comprenez, je m'en suis débarrassé. La plupart, je les ai jetés, ils étaient périmés. Vous me direz quel gâchis !! Effectivement, ces produits m'ont coûté de l'argent. Mais les garder sans les utiliser également.

Ce à quoi, il faut par contre réfléchir :  quelles ont été mes motivations à les acheter alors que finalement, je n'en avais pas besoin ?

 En terme de soin, c'est souvent lié à notre image, notre apparence. On est matraqué par les diktats de la mode. On nous montre de trop belles photos de filles sublimes pour nous inciter à acheter des produits dans l'espoir d'y ressembler. Mais on oublie de nous dire que ces filles ne représentent que quelques pourcents de la population et que ces photos sont retouchées. Pendant que j'écris ces quelques lignes ma petite dernière fouille dans mes tiroirs et y trouve quelques photos. Elle me dit de sa petite voix  "t'es trop joli là maman". Voilà, maintenant, ça, ça me suffit.

De même, j'ai trouvé un stock d'échantillons (donnés dans les parfumeries, des grandes surfaces, pharmacie ...) et des produits d'hôtels. Ils ne sont pas ouverts, pas utilisés pour la simple raison qu'ils ne me correspondent pas. J'ai jeté la plupart sauf les savons que j'ai décidé d'écouler. Mais j'en ai encore (depuis 9 mois), c'est dire le stock que j'avais.

Dans notre société, il est difficile de refuser quelque chose lorsqu'il est gratuit ou offert. Mais si on en a pas besoin pourquoi le prendre ... C'est inciter leur fabrication et donc la consommation de ressources devenues rares.

Une fois ce tri fait, il ne restait plus qu'à ne plus acheter ce type de produits et à refuser les échantillons.

Pour le premier tas je me suis lancer dans une recherche de produits de substitution en vrac ou peu emballé.

réduire mes produits et ne prendre que l'essentiel :

Et oui, pourquoi avoir un gel douche, un savon pour les mains et une mousse à raser, alors qu'un seul produit peu faire les 3. J'utilise donc un savon d'Alep, acheté emballer d'une simple feuille (recyclable).

Dans le même ordre d'idée : j'ai remplacé mes 4 soins hydratants (visage, main et corps, cheveux) par un seul : une huile végétale ou une crème maison (selon mon envie : l'huile étant largement suffisante). Il y a le choix : la plus facile à trouver est l'huile d'amande douce. Mais en pharmacie ou magasin bio, vous pouvez en trouver plein d'autres adaptées à votre type de peau (argan, bourrache, onagre, rose musquée ... sans oublier que l'huile d'olive ou de tournesol hydrate très bien également). On en utilise très peu par rapport à une crème (n'oublions pas qu'une crème est faite en grande partie d'eau).  Le prix de revient est donc incomparable .... Pensez à les prendre en bouteille en verre : c'est recyclable.

J'ai également découvert que j'avais dans ma cuisine de quoi faire mes soins de peau ...

Un autre poste ou on peut réduire et donc désencombrer notre salle de bain : combien de serviettes de toilette avez vous besoin ? En réalité une seule, voire 2 pour avoir un rechange. Je vous conseille donc :

- de réduire votre nombre de serviette,
- d'habituer vos petites têtes blondes à ne pas les mettre dans le bac à linge sale dès le première utilisation (car finalement, c'est pas eux qui s'occupent de l'entretien)
- et de déterminer une couleur (ou un motif) par personne : ainsi pas d'échange de serviette. J'ai pour ma part choisi 5 couleurs et un en plus pour les invités.

Que faire des serviettes ainsi éliminées de la salle de bain : elles peuvent servirent à faire des gants de toilettes, des sorties de bain, des disques de démaquillage, des lingettes lavables pour les bébés, des "papiers absorbants" lavables  ... bref on trouvera toujours de quoi les réutiliser.

Employer des produits réutilisables à la place de produits jetables :


Là je suis rentré dans un monde insoupçonné. Ce simple sujet mérite un post à lui-seul que je vous livrerai dans la foulée. Là je parle bien de protèges slip, de protections hygiéniques lavables et de la coupe menstruelle. Probablement, comme moi il y a 9 mois, vous ne connaissez pas cet engin (la coupe). Mais franchement, aujourd'hui je ne m'en passerai plus !!

zéro déchet


Dans le même ordre d'idée j'ai remplacé mes cotons-tiges par un cure oreille. Ca aussi ça semble étrange.

zéro déchet

Mais avant tout, la première question à se poser est de se demander si on a vraiment besoin de se mettre un bâton recouvert de coton au fond de l'oreille. Le cérumen est un produit fabriqué par la peau du conduit pour hydrater celui-ci (comme le sébum). Plus on nettoie le conduit plus il en produit. C'est un cercle vicieux. Maintenant je n'enlève le cérumen en excédant que 2 fois par semaine à l'aide du cure oreille lorsque je me suis lavé les cheveux. Et c'est tout.

Je n'utilise pas de disque de coton. Par contre je trouve ça très pratique pour débarbouiller mes filles le matin. Alors j'en ai fabriqué, en tissus :

zéro déchet

recycler 


Autant que possible, j'utilise des produits non emballés. Mais dans la salle de bain c'est très difficile. Par exemple, j'ai essayé de me laver les cheveux avec le savon d'Alep : je n'ai pas trouvé ça très agréable, mes cheveux très secs s’emmêlaient trop et je passais 10 min pour les brosser.


Je m'achète donc un shampoing/douche bio en bouteille de 750 ml. Je le partage dans d'autres contenants pour les 2 salles de bain. Ainsi il sert autant de douche aux enfants (le plus grand n’apprécie pas le savon) que de shampoing pour moi. La bouteille, elle, est recyclable. Cela ne me satisfait pas totalement : je préférerais l'acheter en vrac. Mais ce type de produits ne se trouvent pas ainsi ici.

J'utilise également une pierre d'alun dans un emballage plastique (il y a mieux, car j'en ai vu depuis, sans emballage du tout). J'ai trouvé aussi un déo bio rechargeable. Mais la recharge est dans un flacon plastique cependant recyclable.

Il reste à composter

Pour moi, les cheveux de la brosse et les ongles coupés.

Dans la salle de bain, il y a beaucoup de chose que l'on peut composter : tout ce qui est en matière naturelle comme le coton (disque de démaquillage, mouchoirs jetables, lingettes en coton, cotons-tiges avec bâton en carton, le rouleau du papier toilette ...voire tampons usagés ... à voir !). D'autant plus qu'il s'agit de matières sèches (celles qui manque souvent pour équilibrer le compost). Mais j'ai préféré des solutions réutilisables. Si vous n'y êtes pas prêts, pensez au compost.

Les limites : 

Tout cela fonctionnerais bien si il n'y avait pas quelques difficultés.

Effectivement, vous avez dû remarqué qu'il manquait certains produits d'hygiène essentiels :

Le dentifrice ne se trouve malheureusement qu'en tube non recyclable et les brosses à dents sont en plastiques. Il en existe en magasin bio, à tête rechargeable. Mais les têtes sont vendues emballées. Il existe sur le net des brosses à dent en bois venues d'Allemagne ! il me semble que certains sites français en vendent : mais faire une commande pour seulement 5 brosses à dents ne me semble pas très développement durable non plus ! Je suis donc à ce sujet en questionnement. Quant au dentifrice, certain prône le bicarbonate de soude. Je n'ai pas encore pu questionner mon dentiste à ce sujet, mais il me semble que le bicarbonate soit très abrasif. J'ai les dents très fragiles. Je ne vais donc pas tenter le diable. Par contre, j'ai largement réduit ma consommation de pâte à dentifrice.

Pour le soin de la peau : type exfolient et masque. Je recherche des astuces maison. Actuellement, j'utilise des produits manufacturés qu'il me reste.

Le maquillage : je me maquille peu. J'ai essayé, à une époque, mais ça ne me ressemble pas. Je n'ai pas été éduquée ainsi. Donc pour la vie de tous les jours en général ( et si j'y pense) je mets un peu de crème teintée (type BB crème) de marque bio. Je mets un petit trait d'eye liner et un peu de rouge à lèvre (mais qui ne tient pas longtemps, donc à quoi bon). Pour les grands jours, je rajoute un peu de fard à paupières et à joues. Ces produits, je les ai depuis quelques années. Il va être temps de m'en séparer pour la santé de ma peau (très sensible). Je réfléchis actuellement à des produits de substitution maison. Tout le reste que j'avais gardé, je les ai jeté lors du grand tri.

J'utilise encore du vernis à ongles. essentiellement l'été sur mes petits doigts de pieds. Là aussi, je réfléchis à son importance.


Je dois prendre un traitement médical tous les jours. Rien de bien grave. Mais personne n'est parfait. Cependant ce médicament est ultra emballé. Là je ne me vois pas y renoncer. Il en est de même pour les petits bobos de tous les jours : actuellement, pour des raisons légales on ne peut acheter de comprimés de paracétamol en vrac (un médicament doit être accompagné de sa notice). Pour les petites plaies, j'utilise mes disques en tissus lavables pour nettoyer et un spray de désinfectant. J'essaie de convaincre le petit blessé qu'un pansement n'est pas nécessaire (ce qui est vrai). Mais j'ai beaucoup de mal.


J'utilise du produit pour nettoyer mes lunettes. Promis, dès que le flacon est vide, je n'en rachète pas : du savon, de l'eau et hop ...

Aujourd'hui, j'ai remplacé ma poubelle de salle de bain par une poubelle de déchets recyclables (emballages). Quotidiennement, je jette tellement peu de chose que je me déplace dans la cuisine.

Alors est-ce que cela vous semble possible pour vous ?

15 commentaires :

  1. Sinon le shampoing solide de la marque Lush sans emballage c'est très bien aussi
    depuis que je l'ai découvert je n'utilise plus que ça
    par contre ayant les cheveux long j'utilise toujours un après shampoing

    RépondreSupprimer
  2. merci pour cette info.

    Mais vous le trouvez où ? Car dans les magasins bio que je fréquente, ils sont emballés dans un film plastique non recyclable ! J'étais intéressée d'essayer mais pas dans ces conditions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Il est possible de trouver des savons et shampoings solides sans emballage chez day-by-day, boutique de vracs.

      Supprimer
    2. bonjour, effectivement lorsque j'avais écrit cet article les magasins exclusivement de vrac n'existaient pas encore. Aujourd'hui j'utilise des shampoing, dentifrice et déo solide que je trouve en magasin zéro déchet.

      Supprimer
  3. http://www.aroma-zone.com/info/recettes/cosmetiques-maison?field_type_recette=cosmetique&limit=all
    Voici un site qui peut donner pas mal de bonnes idées, surtout pour le dentifrice ou les shampoing secs, après la question à se poser c'est si c'est intéressant vis à vis des matières premières comme je commence tout juste à vouloir réduire ma poubelle (je suis juste en phase renseignement pour le moment) je n'y ai pas encore réfléchis....
    En tout cas bravo pour la démarche et merci pour les astuces ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour, je connais effectivement ce site. On peut s'y inspirer pour certaines recettes. Par contre les produits proposés sont emballés. J'essaie dans la mesure du possible de choisir des recettes qui utilise des ingrédients sans emballage ou, à défaut, des emballages recyclables ou réutilisables.

      Merci également pour votre commentaires et bonne lecture.

      Supprimer
  4. Bonjour!
    J'ai découvert votre blog très récemment et je le trouve très chouette! Merci de partager vos expériences.
    En ce qui concerne le dentifrice (et le shampoing aussi d'ailleurs), j'ai découvert il y a peu une marque française engagée dans une démarche de réduction des déchets qui se nomme Lamazuna. Leurs produits sont égalements végan.
    On peut donc trouver chez eux du dentifrice solide. Il me semble tout de même vendu avec emballage carton.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Je connais effectivement ma marque Lamazuna. J'ai essayé un de leur shampoing qui me convient très bien. Par contre je n'ai pas tenté le dentifrice car j'ai des soucis dentaires (avec des dents très sensibles) ...

      Supprimer
  5. bonjour, une page sur le dentifrice maison :http://raffa.grandmenage.info/post/2006/10/17/Soins_bucco-dentaires_-_dentifrice
    j'ai fait du dentifrice avec argile, bicarbonate et HE, mais je vais essayer une recette à base d'abrasif doux : carbonate de calcium .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,

      J'ai les dents très sensible et le bicarbonate ou le carbonate de calcium me font mal... Depuis ma dernière réponse, j'ai essayé les dentifrice solide et ne me gêne pas. Par contre, je ne les trouve pas très pratique ...

      Merci pour le lien vers le site de Rafa que j'ai déjà consulté. Mais je n'avais pas vu qu'elle avait fait une recette pour le dentifrice. Je vais y jeter un coup d'oeil ...

      Supprimer
  6. Bonjour! Pour le compostage des rondelles de ouate, que faire quand elles sont pleines de produits cosmétiques (a priori chimiques, donc pas 'génial') quand on utilise des produits standard.. ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je ne peux que vous conseiller de passer à des produits plus "cleen". Je me nettoie le visage à l'eau et parfois avec du savon. J'ai lu que certaines utilisaient de l'huile végétale.

      Si non pourquoi ne ps utiliser des cotons lavables ou, tout simplement, un gant ?

      Et donc pour répondre à votre question, je vous dirais plutôt "poubelle" si il y en a beaucoup.

      Supprimer
  7. Bonjour !

    Pour le dentifrice vous pouvez essayer ceci :
    http://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/dentifrice-fraicheur-la-menthe-verte

    Il existe d'autres recettes sur ce site. Ils vendent également des tubes réutilisables. Très pratique ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis ce post, j'ai adopté les dentifrices solides de pachamamaï. Je vais également tester des recettes maison de ce type de dentifrice. Je connais aromazone, chez qui je fais quelques commandes. Je regrette simplement que leurs produits soient emballés dans des sacs plastiques non recyclables. C'est dommage !

      Supprimer
  8. Bonjour, dans mon magasin bio (Färm - je vis à Bruxelles ;), la jeune femme m'a donné une super recette de gommage pour le corps : du sucre et une huile type huile d'amandes douces... ça marche super bien, ça sent bon, et c'est facile, pas trop de déchet à part la bouteille (en verre, donc recyclable) de l'huile... vous pouvez le faire dans un bol ou dans un contenant que vous avez déjà ! enjoy ! ;)

    RépondreSupprimer