mercredi 8 octobre 2014

éponges durables

Lorsque j'ai commencé notre conversion en mode vers le "zéro déchet", s'est posé la question des éponges pour la vaisselle.

Et oui, les éponges que l'on trouve en magasin ne durent pas très longtemps et finissent inexorablement dans la poubelle.

La solution la plus écologique et zéro déchet serait de trouver une éponge en matière naturelle, durable et compostable :

- l'éponge naturelle de mer : elle est comme son nom l'indique naturelle. Mais ce qui me gêne, c'est qu'il s'agit d'un animal marin. Cette solution n'est pour moi pas acceptable, car elle ne peut pas être généralisée au risque de mettre (si ce n'est déjà fait) cette espèce en péril.

- le luffa : il s'agit d'une éponge végétale. Plus particulièrement, d'une courge de la famille des cucurbitacées. Elle se cultive donc. Je pense que par curiosité, je vais essayer l'année prochaine. Elle semble être efficace en abrasif léger (par exemple pour les soins du corps) ou pour la vaisselle.

- des tissus en coton, lin : lorsque nous avons commencé, j'ai découpé des carré de 20 cm de coté dans de vielle alèze pour remplacer les feuilles de papier absorbant. C'est pratique pour absorber les petits accidents de tous les jours (un verre renversé par exemple) ou pour faire les poussières. Cependant, j'ai esssayé pour la vaisselle et c'était pas top.

C'est les seules solutions que j'ai trouvé qui soient vraiment zéro déchet. En avez vous ?

Après notre essai peu concluant pour la vaisselle avec les carrés de coton, j'ai découvert une autre solution plus durable que les éponges synthétiques :

zéro déchet

Il s'agit  d'une éponge en tissus (un rectangle de mousse entouré d'un tissus microéponge) et d'un "filet" en tissus également synthétique. Le premier je m'en sers comme une éponge et est parfaite pour le nettoyage des surfaces (plan de travail et table). Le second, je m'en sers pour la vaisselle. J'ai été bluffée par son efficacité face à un fond de casserole de lait.

Il ne s'agit pas de produit "zéro déchet". En effet lorsqu'ils seront usés, je devrais les jeter. Par contre ce sont des produits durables. En effet, ceux que j'ai acheté il y a un an, n'ont pas bougé (tout au plus ils se sont colorés) . Ce qui est bien plus qu'une éponge synthétique. Et pour l'entretien, rien de plus simple, ils passent au lave linge.

Où les trouver : j'ai déjà vu l'éponge en magasin bio, mais soyez très vigilant sur la qualité de la couture. Pour ma part je les ai acheté dans mon magasin en ligne favori : ildea.fr. (on va finir par croire que je suis son chargé de com !!) Elle est toute proche et je sais qu'elle reprend les coutures si nécessaire.

Quoi qu'il en soit, tout ça pour dire qu'on trouve toujours des solutions plus acceptables que le jetable !

8 commentaires :

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. mille excuse : je me suis trompée de touche et j'ai supprimé ton commentaire. Pour répondre à ta question, à savoir où j'ai acheté mon filet pour faire la vaisselle : je l'ai acheté dans une boutique en ligne qui se nomme www.ildea.fr. C'est une boutique tenue par ma voisine ;-D mais je n'y ai aucune action. Elle propose juste des produits que j'utilise tous les jours !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette réponse ! J'irais jetter un oeil à l'occasion !

    Thacora

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette alternative à l'éponge. Je suis en pleine recherche, c'est vrai que je préférerais du zéro déchet, mais je garde ton idée si je ne trouve pas mieux!

    RépondreSupprimer
  5. Ma belle-mère utilise des lavettes en microfibre. C'est très durable également. Par contre, je trouve qu'elles sont souvent gluantes... Mais elle utilise la même pour nettoyer la vaisselle ou le sol, et je ne sais pas à quelle fréquence elle la change, je n'ai pas osé lui demander. Peut-être qu'en les lavant plus souvent, on n'a pas cet inconvénient.
    Il semblerait que les canadiennes tricotent ou crochètent souvent des carrés de coton, ou coton/synthétique. J'avais pensé essayé, mais je n'ai jamais pris le temps, et je crains que ça sente vite mauvais (il semblerait qu'il faut les laver fréquemment)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors oui, les lavettes en microfibres peuvent sentir pas très bon, ne plus être aussi efficaces ou devenir gluantes. C'est le cas de l'éponge que j'utilise. Pour mon éponge, dès que je suis dans cette situation, je la trempe dans une eau bouillante avec des cristaux de soude et du percarbonate de soude. Je la rince bien et c'est reparti. Cela fait maintenant un an et demi que je l'ai (nous sommes en aout 2015). Donc l'avantage évident c'est leur durabilité comparé aux éponges jetables.

      Éponges ou lavettes : maintenant, je pense peu importe.

      J'ai vu effectivement des tutoriels pour des éponges crochetées. Cela semble intéressant. Cependant je n'ai jamais essayé car les restes de fils à tricoter que j'ai chez moi sont en acrylique. Et j'ai horreur de la sensation de crissement de l'acrylique lorsqu'il est mouillé. Ensuite si tu t'en tricotes quelques uns, tu peux en changer régulièrement et avoir des carrés propres pour ta vaisselle. Leur inconvénient, d'après ce que j'ai lu, c'est leur épaisseur et donc le temps de séchage (ce qui fait qu'ils peuvent vite sentir pas très bon). Donc en faisant tourner régulièrement, tu dois pouvoir surmonter cet inconvénient.

      Dans tous les cas, bienvenue dans un monde avec peu de déchets !

      Supprimer
  6. Si tu recuperes des filet ou sont des oranges ou citron par exemple , tu en fait une boule en ruban, on passe un fil en haut (je prend de la ficelle de cuisine) tu tire et ca fait comme une boule .
    Grace à toi, je me dit que je peux refaire cette action, que j'avais abandonnée il y a longtemps
    C'est tres bien pour recurer, surment comme ton filet.
    Merci du partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement, réutiliser est une bonne solution. Pour ma part, j'achète les fruits en vrac et donc je n'ai pas de filet. Mais c'est une bonne alternative.

      Supprimer