lundi 31 mars 2014

l'entraide

Sans aller bien loin dans le temps, car je ne suis pas si vielle, dans ma jeunesse, l'entraide existait pleinement.

Je me souviens avoir participer à rentrer les ballots de paille de l'agriculteur du coin, à avoir couper du bois avec un autre voisin, aider à planter les choux (comme dans la chanson) ou à ramasser les pommes pour le cidre.  je me souviens des soirées à monter les chars pour le défilé de la fête de l'école (que de souvenirs !), des fêtes du village qui se préparaient la veille, des feux de la Saint Jean. Le village d'à peine 700 habitants avait un vrai vie.

Ce discours semble venir d'un autre âge, mais ce n'était, qu'il y a, seulement, 30 ans.

Que nous ait-il arrivé ? Nous nous sommes isolés dans nos vies, chacun pour soi ... Je ne blamme personne : je dit bien "nous".

En septembre, mon fils a repris l'un de ses activités favorites. Et surprise ! La fille d'une de mes amies était dans le même groupe. Tout naturellement, j'ai proposé de la ramener car je pensais bien que sa mère aurait des difficultés à être à la fin du cours.

Qu'y ai-je gagné ? Rien, un peu plus de kilomètres et un peu moins de temps à la maison ... Mais en fait beaucoup : la certitude que sa fille serait bien rentrée, le plaisir de rendre service et une très jolie carte fait maison qui trône maintenant sur mon bureau avec le plus joli mot de la langue française (et tout ça, ça n'a pas de prix ...) :

Si vous voulez voir les réalisations de cette gentille demoiselle : je vous conseille son blog : http://lescrapdezig.over-blog.com/

et à mon tour de te remercier ...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire